Dans la section :Actualités

MOULES-FRITES

Les 7 et 8 novembre dernier, plusieurs d’entre nous ont participé à un repas moules-frites, organisé par une petite association « L’Appel du Cœur » qui distribue du potage et des vivres aux sans-logis regroupés à la gare du Nord de Bruxelles. Depuis plus d’un an, Sr Francine Gérardy s’y est engagée comme bénévole.

Nous avons été agréablement surprises de constater l’affluence des participants : plus de 200 personnes en deux jours. L’ambiance était joyeuse et bon-enfant. On devinait que chacun était là, en solidarité avec les organisateurs, mais aussi avec tous les bénéficiaires anonymes qu’ils vont rejoindre en notre nom.

N ous avons demandé à Francine quelques explications au sujet de l’association.

« Il y environ un an, j’ai entendu parler de personnes qui se rendaient à la gare du Nord pour offrir aux sans-logis du potage bien chaud et, souvent des colis de vivres. Cela m’attirait et j’ai proposé mes services. Je ne le regrette pas.

Le groupe que nous formons ne cherche ni publicité, ni statut, ni affiliation à un quelconque organisme fournisseur de subsides officiels. Il ne se rattache à aucune idéologie, politique ou religieuse. Il veut être simplement, une « famille », une « communauté » proche de la détresse humaine et disposée à la soulager.

Chaque semaine, le vendredi de préférence car les bénévoles ont une activité professionnelle, nous nous rendons ensemble à la gare du Nord. Là, impossible de décrire ce que l’on voit. Il faut y aller pour le comprendre. C’est une longue file de femmes et d’hommes de tous âges qui se présentent pour recevoir, non seulement un peu de nourriture matérielle mais surtout, le réconfort d’un sourire, d’une parole chaleureuse.

En général, nous arrivons à maintenir l’ordre. Mais depuis quelques temps, nos bénéficiaires sont perturbés par des réfugiés Syriens qui se joignent à eux. Quelques bagarres éclatent alors. Chacun réclame sa priorité. Voilà le monde que nous rejoignons. 

Mais nous avons aussi des joies, par exemple celle d’aider certains à s’en sortir, à trouver un petit appartement et à retrouver sa dignité. Un exemple : le monsieur qui aidait à la cuisine pour le souper aux moules est un de ceux-là. Nous l’avons tiré de la rue. Maintenant, Il se débrouille seul et vient nous aider à l’association. »

Le témoignage de Francine nous interpelle. Et nous pensons au P. de Montfort et à Marie-Louise de Jésus. S’ils vivaient encore, nous les retrouverions sûrement là !

Tags: »
Autreas articles: Actualités
Déjà 25 ans ! BIENHEUREUSE MARIE-LOUISE
Avec la Sagesse, soyons Prophètes d’Espérance !
Rencontre Nationale des Ami-e-s de la Sagesse
Voeux au Conseil de Congrégation
PRIÈRE POUR LA PAIX
Journée Fraternité en Pélerinage à la Basilique du Sacré-Coeur
L'ANNÉE MONTFORT EN BELGIQUE
LA COMMUNCATION AVEC DIEU ET LES AUTRES.
RENCONTRE FRANCO-BELGE DU COMITE DES AMIS DE LA SAGESSE
Voeux de Noël
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Belgique 2005-2014
| Actualités || Lire l'actualité || Réflexions |
| Solidarités || Les Filles de la Sagesse || Nos Fondateurs || Notre Histoire || Notre Charisme || Notre Congrégation || Infos || En Famille Montfortaine |
| Les Amis de la Sagesse Belgique || La Vie de Amis |
| Spiritualité : A l'école de la Sagesse || Spiritualité: Formation || Prière |
| Actualité JPIC || Formation JPIC |