Dans la section :Les Filles de la Sagesse

HOMMAGE A Sr. MARIE-FERNANDE DU SACRE-COEUR

Chère Sœur Marie-Fernande,

La semaine dernière, j’étais en congé à l’étranger.
Le matin j’ai pris connaissance de mes courriels.

« Désolée de commencer votre journée par une mauvaise nouvelle mais je viens d’apprendre le décès de Sœur Marie-Fernande. Voilà la Communauté encore une fois endeuillée ». Anne

C’est un sentiment partagé que j’ai ressenti ; à la fois beaucoup de tristesse mais aussi une forme de sérénité…
Il est vrai que ces derniers mois, vous étiez égarée et lorsque que je vous rencontrais, j’étais triste de vous voir perdue dans ce domaine de la Vertefeuille auquel vous avez apporté tant d’intelligence et de cœur.
Je me suis dit qu’au lendemain de la Pentecôte, l’Esprit vous a été rendu. C’est ainsi que vous nous avez quitté, lucide et apaisée, dans sa Lumière.

Nous nous sommes rencontrés en 1994.
Ultimar FOUCART, Directeur régional de la Mutualité Chrétienne à l’époque m’avait informé que la Responsable du couvent de la Vertefeuille l’avait contacté pour réfléchir à la prise en charge des religieuses vieillissantes…
Sœur Marie-Fernande avait pris conscience que l’ancien couvent ne permettait pas une prise en charge optimale du vieillissement de la Communauté. Elle souhaitait construire un nouveau bâtiment, sur base des normes de Maison de repos et que sa gestion soit reprise par des spécialistes.

C’est ainsi que naît un partenariat fructueux entre la Communauté des Filles de la Sagesse et la Mutualité Chrétienne qui se traduira par la constitution de l’ASBL Vertefeuille, fondée le 10 juillet 1995 et présidée par Jean-Pierre DAIVE.

Sœur Marie-Fernande avait deux grandes préoccupations :

La première, assurer à ses Sœurs, une fin de vie confortable, sécurisée et disposant de soins de qualité. Elle estimait qu’après avoir donné leur vie au service des autres, elles y avaient droit !et leur permettre aussi de poursuivre leur vie religieuse en toute tranquillité.

Sa seconde préoccupation était la suivante :
Elle se rendait compte que la Communauté religieuse à laquelle elle appartenait allait en nombre décroissant et elle souhaitait que la mission sociale et religieuse à laquelle les religieuses ont consacré leur vie puisse être relayée par les laïcs. C’est ainsi que progressivement le Domaine de la Vertefeuille allait s’ouvrir vers le monde extérieur.

Faut-il rappeler le soin minutieux que vous avez apporté à la construction du couvent médicalisé. Vous assistiez à toutes les réunions du chantier. Vous examiniez les plans, discutant des  moindres détails avec beaucoup de fermeté et de pertinence.
C’est vrai que vous en aviez l’expérience puisque vous aviez participé à la construction d’un hôpital à Montignies ( ?).

Et puis, il a eu le déménagement des religieuses de l’ancien bâtiment vers le nouveau. Il ne fallait pas brusquer vos Sœurs âgées, les perturber par un changement aussi radical…
Avec patience, vous les avez préparées psychologiquement. Et puis il a fallu choisir le mobilier. Dans l’ancien bâtiment, les chambres étaient plus spacieuses, il a fallu opérer des choix, se séparer du mobilier de famille.
Je m’en rappelle comme si c’était hier…
Vous avez choisi le mobilier personnel de chaque Sœur et vous l’avez reproduit sur un papier millimétré pour vérifier l’occupation de l’espace…
Ce sont des détails mais qui témoignent de l’attention spéciale que vous accordiez à chaque Sœur qui vous était confiée. L’amour au quotidien au service des autres…

Ensuite la Communauté religieuse a ouvert ses portes à 8 lits de convalescence. La Communauté a accueilli les premiers laïcs dans ses murs…Une petite révolution à la Vertefeuille. Un souffle nouveau pour la Communauté.
Et encore aujourd’hui beaucoup se rappellent de leur convalescence à la Vertefeuille dans ce cadre merveilleux que vous aimiez tant, par l’accueil discret et chaleureux que la Communauté leur réservait et par aussi, la qualité des soins du personnel attaché à ce service !

… Et les travaux se sont succédé jusqu’à cette année.
Vous qui aviez une âme de bâtisseur, vous avez été gâtée… puisque nous avons procédé à l’extension de la Maison de repos en 3 phases successives…

Un des moments sans doute difficile, ce fut la décision que nous avons prise de démolir l’ancien couvent pour y construire une Résidence-Services…
Quel déchirement pour la Communauté de tourner une telle page de vie !
Mais vous étiez quelqu’un de visionnaire… Nos arguments vous ont convaincu et avec courage et détermination, vous aviez soutenu notre projet.
Monsieur DAIVE peut en témoigner et moi-même, en particulier, vous nous avez toujours soutenus et dans les moments difficiles, votre présence discrète et affectueuse nous encourageait à poursuivre nos efforts.

Le 29 mai 2011 nous inaugurions le chemin qui relie la Résidence-Services à la Maison de Repos. Un point d’orgue puisqu’il vient au terme de nos travaux.
Quelques semaines plus tard vous nous quittiez comme si votre mission d’accompagnement s’achevait… sur cette route sur laquelle vous cheminiez depuis 1994.

Vous avez été Provinciale de la Communauté des Filles de la Sagesse…
La Communauté vous a confié la responsabilité des religieuses de la Vertefeuille. Vous avez accompli votre mission avec conviction, courage et une foi inébranlable… Vous avez donné le meilleur de vous-même… Et puis, votre santé a décliné… Vous avez alors, à votre tour, été entourée de l’affection de vos chères Sœurs.

Voici un an je vous voyais faire le tour du parc, accompagnée de Sœur Lutgarde qui vous entourait de son affection respectueuse.
Aujourd’hui nous nous engageons à promouvoir les valeurs auxquelles vous avez consacré votre vie et à marcher dans vos pas.
Aujourd’hui, c’est l’été !
Aujourd’hui, il y a exactement 11 ans que les sœurs déménageaient dans le nouveau bâtiment.
Etrange, n’est-ce pas ?

Lorsque vous entendrez là-haut retentir la petite voix de la cloche du Domaine de la Vertefeuille, ayez une pensée pour chacun de nous…
Nous savons que vous êtes à nos côtés pour nous soutenir et nous encourager.

Sœur Marie-Fernande, au nom de la Mutualité Chrétienne à qui vous accordez votre confiance au nom de l’ASBL Saint-Georges et de ses membres du personnel,

MERCI.

Jean-Marie BROOMS
21 juin 2011

Tags: »
Autreas articles: Les Filles de la Sagesse
Retour à l’essentiel
QUELQUES INFORMATIONS RECCUEILLIES AUPRES DES DEUX SŒURS QUI ONT CONNU Sr MARIE-HELENE NEUHAUS (MARIE du Sauveur)
HOMMAGE A Sr. MARIE-FERNANDE DU SACRE-COEUR
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse Belgique 2005-2014
| Actualités || Lire l'actualité || Réflexions |
| Solidarités || Les Filles de la Sagesse || Nos Fondateurs || Notre Histoire || Notre Charisme || Notre Congrégation || Infos || En Famille Montfortaine |
| Les Amis de la Sagesse Belgique || La Vie de Amis |
| Spiritualité : A l'école de la Sagesse || Spiritualité: Formation || Prière |
| Actualité JPIC || Formation JPIC |